Musique ancienne


ÉQUIPE ENSEIGNANTE


Président du département
Benoit Douchy
benoit.douchy@conservatoire.be

Découvrez les enseignants
 

Des étudiants venus du monde entier se côtoient dans le département, ce qui leur permet des échanges permanents au sein des formations de musique de chambre les plus variées, ou des rencontres grâce au travail d'orchestre.

"Pratiquer l’orchestre baroque pour comprendre la musique baroque"

La formation en musique de chambre consiste en une pratique régulière complétée de représentations publiques sur les scènes du Conservatoire et de ses partenaires culturels. Instruments et lieux de concert sont choisis en fonction d'un thème, d'un compositeur, d'une période ou d'une esthétique à approfondir. Ainsi, le Conservatoire royal de Bruxelles travaille depuis plusieurs années en collaboration étroite avec des festivals de premier plan (Automne Musical de Spa, Mubafa, Embaroquement immédiat...), l'occasion pour les étudiants de se confronter au monde professionnel.
 

Le parc instrumental et la bibliothèque du Conservatoire royal de Bruxelles  à disposition des étudiants, contribuent largement à l'activité de recherche du département, notamment pour le colloque de recherche annuel. Chaque année, une foire aux instruments permet la rencontre avec des facteurs d'instruments historiques venus de l'Europe entière.
 


Pionnière dans la redécouverte de la pratique de la musique ancienne, la Belgique a su redonner ses lettres de noblesse à cette littérature parfois oubliée. La situation géographique exceptionnelle du Conservatoire royal de Bruxelles au coeur de l'Europe, associée à une prestigieuse histoire de près de deux siècles, était donc l'écrin naturel pour la création au début du siècle d'un département consacré à ce pan majeur de la musique.
Le département est devenu depuis un phare au sein des écoles européennes, reposant sur une équipe enseignante constituée d'artistes de nationalités diverses, musiciens de haut niveau, tous activement présents en tant que solistes et dans les grands ensembles. Il y est proposé une formation sur instruments historiques, pour les répertoires allant du 16e au 19e siècle, qui cultive l’exigence d’une interprétation "historiquement informée". Le décloisonnement y est largement favorisé en vue d’optimiser les qualités et spécificités de chaque enseignant, au service des étudiants : les cours théoriques sont toujours étroitement liés aux pratiques instrumentales, à l'exemple du colloque annuel, ou lors des voyages d'étude. L'initiation à la recherche fait partie des préoccupations constantes de l'équipe enseignante : en fin d'études, il est demandé aux étudiants de publier une édition critique d'une oeuvre inédite de leur choix. L'ouverture et la curiosité sont vivement encouragées; elles se concrétisent régulièrement par des projets originaux avec les étudiants et enseignants d'autres disciplines et d'autres départements : chant, orgue, théâtre, jazz...