Conservatoire royal de Bruxelles crb_logo_nb


Etudier au CrB, les enseignants et accompagnateurs



Zhang Hao-fu

Adresse email haofu.zhang@conservatoire.be
Site internet personnel

Curriculum vitae
Compositeur, professeur au Conservatoire royal de Bruxelles, membre du Conseil de la musique contemporaine au Ministère de la culture de la Communauté française de Belgique, membre fondateur du Forum des Compositeur belges, professeur Honoris Causa à l’École normale de musique de Pékin, au Conservatoire de Xian et au Conservatoire de Guangzhou.

Il étudie le violon et le piano, diplômé de composition au Conservatoire de Xian en 1982. Il est sélectionné comme compositeur en résidence à l'Orchestre philharmonique de Radio-Chine à Pékin (1982-87). À partir de 1987, il se perfectionne au Conservatoire royal de Bruxelles avec Jaqueline Fontyn, et à l'Ecole normale de musique de Paris avec Yoshihisa Taïra, il obtient en 1992 le Premier Prix de Composition et Diplôme de Composition dans ces deux établissements. Parmi ses nombreux «master-class», il a particulièrement apprécié celui de Edison Denisov en 1991. En 1992, il est invité au Cursus d'Informatique Musicale à l'IRCAM de Paris auprès de Tristan Murail et Brian Ferneyhough, jusqu'en 1994.

En 1990, il obtient le Premier Prix au 4ème Concours international de Composition avec «Le Cours du Temps» pour orchestre à vent et percussions en France. La même année, il est premier lauréat du 13ème Concours international de Composition Valentino Bucchi en Italie, avec «Crépuscule» une oeuvre pour violoncelle et grand orchestre. En 2002, l'Académie royale de Belgique lui décerne deux prix de composition pour son «Quatuor à cordes N°3» et «La voûte éthérée» pour piano solo. En 2006, il est à nouveau primé par l’Académie Royale de Belgique pour son «Quatuor à cordes N°2». En 2008, il reçoit le Prix Darche Frères, récompensant un compositeur pour l’ensemble de ses oeuvres. À partir de 1995, le Ministre de la culture de la Communauté française de Belgique lui a octroyé à plusieurs reprises des encouragements pour ses créations musicales.

Des émissions radio et des articles de presse de différents pays dans le monde ont été fréquemment consacrés sur sa musique. Il bénéficie de nombreuses commandes et collaborations avec notamment l'Orchestre philharmonique de Radio France avec le «Concerto pour piano et orchestre» , les Solistes InterContemporain avec «Arpizzico» pour violon et électroacoustique, l'Ensemble de l'Opéra national de Belgique avec l’«Octuor» pour instrument à vent, le Philharmonisch orkest van Vlaanderen avec «Jiu Se Lu» (Un cerf en neuf couleurs) pour théâtre musicale, l'Orchestre royal de Chambre de Wallonnie avec le «Concerto pour clarinette et orchestre à cordes» , HongKong Chinese Orchestra avec «Chang-An Symphony» pour grand orchestre, Symfonieorkest Vlaanderen avec «Le désert immense et le Fleuve Jaune» pour suona et orchestre, l'Orchestre National de Belgique avec le «Concerto pour violoncelle et orchestre» , l’Ensemble Ictus avec «Regen» pour film muet, «La nuit du temple» et «Yin-Yang», l’Ensemble Musiques Nouvelles avec le «Concerto pour violon», «La Prière» , «La Terre Jaune» et «Luo Gu Jing», etc... En 2005, il enregistre avec le Quatuor Danel une intégrale de ses quatuors à cordes, publiée par l’édition Cyprès. En 2009, il enregistre avec Muhiddin Dürrüoglu, Marie Hallynck et alii une monographie pour musique de chambre produite par Megadisc Classics.

Sa musique, d’une part, combine la philosophie englobante orientale avec la pensée logico-analytique occidentale, d’autre part, fusionne les techniques d’écritures du passé avec celles d’aujourd’hui. Il respecte tous les sages de la civilisation humaine mais refuse de suivre une quelconque tendance, c’est en approfondissant dans soi-même qu’on peut atteindre le plus haut niveau artistique et spirituel.